Les différentes composantes d'un implant

 L'implantologie est une spécialité de la chirurgie dentaire dédiée à la pose d'implants dentaires. Vos dents naturelles sont formées de deux composantes principales : la partie visible de la dent se nomme la couronne, et la partie située sous la gencive, à l’intérieur de l’os alvéolaire (l’os de la mâchoire), se nomme la racine.

En cas d'édentement, l'implant va jouer le rôle d’une racine artificielle. Une fois vissé dans l’os alvéolaire (l’os de la mâchoire), l’implant peut recevoir une prothèse, laquelle est composée d’une ou de plusieurs dents de remplacement.


L'implantologie pour remplacer une ou plusieurs dents manquantes


Si vous avez une ou plusieurs dents manquantes, les implants dentaires constituent une solution de choix. L'implant dentaire constitue une partie seulement du remplacement de votre dent naturelle. Après la pose chirurgicale de l'implant par votre dentiste au centre Medidental de Trappes (78), un pilier doit être sur positionné celui-ci. En fonction du nombre de dents à remplacer et du projet prothétique, ce pilier viendra soutenir une couronne prothétique, un pilier de bridge ou un l'attachement d'une prothèse amovible.


La naissance de l'implantologie


Dans les années 1950, le suédois Per-Ingvar Brånemark a mis en évidence la bio-compatibilité du titane avec les os du corps humain. Les recherches autour de cette affinité se sont poursuivies de nombreuses années et la pratique de l'implantologie dentaire s'est répandu dans le monde au milieu des années 1980. Considéré comme le père de l'implantologie moderne, le Pr Brånemark a découvert le phénomène d'ostéo-intégration qui correspond à la capacité de l'os vivant à se souder au titane de l'implant.

Cette ostéo-intégration assure à l'implant un rôle d'ancrage stable et résistant comme le ferait une racine dentaire naturelle. Les implants dentaires en titane sont résistants aux forces masticatoires et fiables dans le temps. La notion de rejet, complication fréquente lorsque les implants dentaires étaient faits de matériaux qui ne pouvaient pas être ostéo-intégrés (ex.: l’acier et le tantale), a disparu avec l’avènement du titane en raison de sa bio-compatibilité.

implant_dentaire_en_bref

Quels sont les avantages des implants dentaires ?


  • ils permettent la réalisation de prothèses fixes et amovibles, 
  • ils sont plus confortables et discrets que les prothèses amovibles car ils n'exercent pas de frottements sur les gencives et ne viennent pas recouvrir le palais,
  • ils rendent l'utilisation d'une colle adhésive inutile pour stabiliser un appareil complet,
  • ils assurent une plus grande stabilité aux dents prothétiques facilitant votre mastication, votre digestion et votre élocution,
  • ils vous permettent de continuer à manger ce que vous aimer sans restriction, 
  • ils prolongent la durée de vie des dents encore présentes sur l'arcade en permettant une meilleure répartition des forces masticatoires sur un nombre de dents plus élevés,
  • ils permettent de préserver le volume de votre os alvéolaire (l'os autour de vos dents) ; celui-ci se résorbe en effet en l'absence de dents et de stimulation,
  • ils ne nécessitent pas de modification des dents bordant l'édentement par votre dentiste pour servir de stabilisation ou de pilier à votre prothèse dentaire,
  • ils ne peuvent pas être atteints par la carie dentaire, 
  • ils donnent l'impression de dents naturelles, tant au niveau esthétique que fonctionnel car la reconstruction intégrale est très proche de la structure originelle.

Quelles sont les différentes structures d'un implant dentaire ?


1 : L’implant dentaire


Comme expliqué, l'implant dentaire à strictement parler est la racine "artificielle". Cet implant est inséré directement dans l'os de votre mâchoire au niveau de la zone de la dent manquante. La longueur et le diamètre de cet implant vont dépendre de la zone d'implantation et du projet prothétique. Une fois posé et ostéo-intégré, c'est à dire après la période de cicatrisation, votre implant a vocation à recevoir le pilier puis la couronne définitive (ou la prothèse à stabiliser).


2 : Le pilier


Le pilier prothétique est une pièce directement vissée dans l'implant. Cette pièce intermédiaire assure la connexion entre l'implant et la prothèse et servira d'ancrage à votre prothèse finale. Voici les caractéristiques de l'utilisation des piliers implantaires :


  • L’implant est vissé généralement au ras de l’os,
  • La prothèse ne peut pas être directement scellée ou vissée dans l’implant car cela irriterait la gencive et l’os,
  • Il est donc nécessaire d’utiliser une pièce intermédiaire, le pilier implantaire, qui est vissé dans l’implant,
  • Ce pilier permet le passage au travers de la gencive,
  • La prothèse est ensuite vissée ou scellée dans ce pilier,
  • Ce pilier peut être en titane ou dans les cas antérieurs en zircone (céramique).



3 : La prothèse dentaire


Si e projet prothétique vise à la pose d'une solution fixe (brigge, couronnes) conçue avec votre dentiste, cette prothèse viendra se poser sur le pilier implantaire et sera le seul élément visible de la reconstruction assurant un excellent rendu esthétique. Cette prothèse sera toujours en céramique.

Si l'implant sert de support à une prothèse amovible, celle-ci viendra se poser directement sur les piliers qui seront des attachements supra-implantaires : soit des attachements boules soit une barre de conjonction. Ce choix sera réalisé avec votre dentiste au cours de l'analyse pré-implantaire et dépendra de vos attentes et de la situation clinique.

implants_et_protheses