Les urgences parodontologiques

La parodontologie est la discipline de la chirurgie dentaire qui traite des tissus de soutien de vos dents à l'intérieur de la cavité buccale : gencives, os, langue, ligaments dentaires...

En cas d'urgence parodontologique, la priorité de votre dentiste sera de soulager votre douleur et de maîtriser l'infection. Vous devez ainsi contacter votre praticien du centre Medidental situé 65 avenue Paul Vaillant Couturier à Trappes (78) au plus tôt pour organiser votre prise en charge, être soulagé et soigné.


Quelle prise en charge des urgences parodontologiques ?


1 : L'abcès parodontal aigu


Appelé également abcès latéral ou pariétal, il s'agit d'une inflammation purulente, localisée, située dans les tissus parodontaux. C'est l'une des urgences les plus fréquentes en parodontologie.

De nombreux facteurs peuvent être à l'origine de la formation d'un abcès parodontal :


  • une obturation de l'extrémité d'une poche,
  • une blessure gingivale par une brossette, un cure dent ou une arête de poisson,
  • une détersion insuffisante lors d'un traitement d'une poche parodontale,
  • une perforation radiculaire après traitement endodontique ou un traumatisme auquel s'ajoute un facteur microbien local.

A l'examen clinique de votre dentiste, votre gencive apparaît rouge, oedémateuse, lisse et brillante ; douloureuse avec une sensibilité à la palpation et à la percussion. Les signes généraux sont instables. La radiographie peut montrer la forme et l'importance de l'alvéolyse (destruction de l'os alvéolaire autour des dents), les rapports avec les dents voisines ou les structures avoisinantes et la présence d'une lésion endodontique associée.

Pour traiter cette urgence, votre dentiste réalisera un drainage de l'abcès soit à partir de la poche parodontale soit par incision externe associée à un détartrage surfaçage accompagné d'une irrigation sous gingivale qui permettra un lavage mécanique de la lésion. 

A l'issue de ce traitement local d'urgence, il vous prescrira des antalgiques et un bain de bouche à base de chlorhexidine ; l'antibiothérapie n'est pas automatique et sera prescrite par votre dentiste en cas de signes généraux associés à l'infection locale.

2 : SYNDROME DU SEPTUM


Les signes cliniques sont souvent synonymes de confusion pour le patient ; vous pouvez en effet ressentir une sensation de compression, de mauvais goût, une douleur à la mastication, une inflammation de la gencive sans être certain de bien en identifier l'origine. Le signe le plus caractéristique du syndrome du septum est la douleur plus ou moins intense provoquée par une pression digitale de la papille interdentaire au cours de l'examen clinique.

La survenue d'un syndrome du septum a différentes origines :


  • un défaut de point de contact, 
  • des dents en malposition,
  • des caries proximales (au niveau des parois latérales des dents) et destruction coronaire.

Tous ces défauts de point de contact provoquent une rétention alimentaire. Ce tassement alimentaire a d'abord une action mécanique entraînant la destruction de la gencive attachée et favorise secondairement la prolifération bactérienne. Votre gencive de plus en plus irritée va se rétracter et l'inflammation va ensuite atteindre votre os.

Pour vous soulager, votre dentiste réalisera l'acte le plus approprié à votre tableau clinique :


  • la suppression d'un soin ou d'un fragment coincé entre deux dents,
  • le dépôt d'un corps étranger logé dans cet espace,
  • le meulage (coronoplastie) d'une face de votre dent amenant les aliments à plonger dans l'espace interdentaire,
  • un nettoyage de la région interdentaire après application d'un pinceau imprégnée d'une solution désinfectante.

3 : GINGIVITE ULCÉRO-NECROTIQUE


Au cours de l'examen clinique, votre dentiste observera une gencive rouge vif, recouverte de pseudomembranes, sous la forme d'un enduit blanc grisâtre. L'aspect décapité des papilles est souvent caractéristique de la gingivite ulcéro-nécrotique. Les douleurs décrites peuvent être plus ou moins intenses et s'accompagner de gingivorragies spontanées ou provoquées. Certains signes généraux sont d'apparition variables : ganglions, fièvre, malaise, anorexie.

Le traitement sera à base d'antibiotiques, d'antalgiques pour soulager vos douleurs et d'antiseptiques en bain de bouche. Si les lésions ne sont pas trop douloureuses, votre dentiste pourra éliminer les lésions nécrotiques à l'aide d'écouvillons.

La gingivite ulcéro-nécrotique est la conséquence de facteurs bactériens, généraux et psychologiques avec certains facteurs favorisants (inflammation gingivale, tabac, stress, VIH).


gencives_qui_saignent

4 : PÉRICORONARITE


Au cours de son éruption, une dent peut subir une inflammation aiguë du tissu gingival autour de la couronne. Cette pathologie atteint principalement les dents de sagesse. L'accumulation de la plaque bactérienne sous le capuchon muqueux génère souvent une inflammation et un œdème ce qui est à l'origine d'un traumatisme mécanique du capuchon par la dent antagoniste.


Le tableau clinique de la péricoronarite est mis en évidence par votre dentiste au cours de votre consultation en urgence :

  •  tuméfaction et rougeur du capuchon muqueux avec parfois une suppuration,
  •  douleurs et sensibilités autour du capuchon,
  • limitation de l'ouverture buccale, 
  • mauvaise haleine,
  •  mauvais goût dans la bouche,
  •  douleurs pouvant irradier vers l'oreille et la gorge,
  • présence de ganglions 
  •  altération de l'état général : fièvre...

Pour traiter cette urgence dentaire, votre dentiste nettoiera la zone concernée à l'aide d'une curette et d'une solution désinfectante. Il pourra également procéder à l'excision du capuchon muqueux si nécessaire.

Votre praticien vous prescrira des antibiotiques si votre état général est altéré ou en cas d'extension régionale des signes inflammatoires. Cette prescription sera complétée par un bain de bouche à base de chlorhexidine et des antalgiques.

5 : MOBILITÉ DENTAIRE


La mobilité dentaire est l'un des principaux signes cliniques du diagnostic de la parodontite et, à ce titre, représente un motif de consultation fréquent des patients. Elle se définit comme l'augmentation de l'amplitude du déplacement de la couronne dentaire sous l'effet d'une force définie.

Si son origine n'est pas parodontale, votre dentiste orientera la recherche de diagnostic vers d'autres causes comme une surcharge occlusale (pression trop importante à la mastication), à un traumatisme, à une infection périapicale ou à un processus tumoral.

Le traitement réalisé par votre dentiste s'articulera autour de la poursuite de deux objectifs :


  •  mécanique : réalisation d'une contention pour maintenir la dent en position fixe ; cette contention peut s'accompagner parfois d'un meulage visant à éliminer une surpression,
  •  biologique : contrôle de la plaque bactérienne et de la répartition des forces lors de la mastication pour détecter et corriger d'éventuelles surcharges. 

6 : GINGIVORRAGIES


Elles se manifestent par un saignement abondant de vos gencives. Au cours de la consultation d'urgence, vous pouvez décrire un écoulement sanguin sur votre oreiller et votre dentiste objectivera une gencive rouge oedémateuse saignant au moindre contact. 

La gingivorragie a pour origine des troubles locaux (hygiène bucco-dentaire défectueuse, blessure gingivale) et généraux (anomalie vasculaire, déficit des facteurs de coagulation). La gencive est rouge oedémateuse saignant au moindre contact.

Pour gérer l'urgence dentaire, votre dentiste réalisera un détartrage et surfaçage de la zone atteinte et vous prescrira un bain de bouche à base de chlorhexidine avec une bonne motivation à l'hygiène bucco-dentaire. 

Puis lors des visites ultérieures, un traitement conventionnel sera entrepris par votre praticien du centre Medidental situé 65 avenue Paul Vaillant Couturier à Trappes (78).